Atelier éphémère

Nous voila bien lancé maintenant.
Voici quelques images des "art-istes" au travail.

A bientôt pour la suite du projet

"un chef d’oeuvre pour la salle Sutton du collège"


Articles de cette rubrique

  • vernissage et découverte

    par Nathalie Jacopin

    Le jeudi 8 juin à 18h les élèves de l’atelier éphémère ont présenté le fruit de leur travail lors d’un vernissage. Les parents étaient conviés et présents, Mr di Pietro, Principal du collège ainsi que mme Vénuat, Principal adjointe, Mr Burgaud, des professeurs et collègues, Mr Zouzane, Mr Afonso, Mme Dieng, (...)

  • Atelier éphémère du 02/06

    par Nathalie Jacopin

    Nous avons fermé les portes de l’atelier éphémère aujourd’hui. Les derniers traits ont été donnés, les dernières retouches finalisées. L’ensemble des panneaux a été déposé en salle Sutton et les toiles seront fixées dans la semaine à venir.
    "Je suis ravie et enchantée de cette nouvelle expérience qui a pu (...)

  • Atelier éphémère du 28/04

    par Nathalie Jacopin

    Le travail de la couleur a été pratiquement abouti durant cette séance.
    Les raccords entre les panneaux ont dû être réalisés et certaines parties ont été ré-interprétées.
    Le travail de finition (cerne) a été démarré.
    Lors de la prochaine séance du 2 juin, nous allons assembler les 4 panneaux dans la salle (...)

  • Atelier éphémère du 24/03

    par Nathalie Jacopin

    Nous poursuivons notre projet.
    Madame Venuat nous a fait le plaisir de passer. Elle a pu discuter avec les "artistes" sur leur travail collectif où chacun a trouvé sa place : Eva s’est attachée aux fonds avec Pierre-Louis, Chloé, Lola et Clémentine. Nathan qui a une bonne approche des couleurs, (...)

  • "ATELIER éphémère" 17/03

    par Nathalie Jacopin

    les formes prennent de la couleurs
    Voici l’option choisie par les "artistes éphémères" :
    La couleur, mais pas partout.
    La couleur, pour montrer autrement.
    La couleur pour faire voir, pour faire entendre et découvrir en détail.
    La couleur, pour permettre à "l’oeil d’écouter" comme disait Claudel. (...)