Il pleut, il fait froid.. alors installez-vous bien au chaud et écoutez l’émission de webradio des chroniqueurs de 308 et de 303...

par Eugénie Chalier-Clévy

En prévision du grand oral qui attend nos futurs lycéens, et après avoir été absorbés par le documentaire de Stephane de Freitas, A voix haute, la force de la parole qui filme des jeunes de banlieue participant au concours d’Eloquence de Seine St-Denis, les élèves de 308 et de 303 ont écrit leurs propres plaidoyers dans le but de défendre une cause qui leur tenait à coeur.

Cela nous a demandé plusieurs séances d’AP en amont, avec les objectifs progressifs suivants : comprendre ce qu’est l’argumentation ainsi que l’articulation harmonieuse des arguments/exemples à maîtriser pour défendre une thèse, apprendre les connecteurs logiques pour structurer les phrases et clarifier la pensée, revoir les verbes qui permettent de convaincre et persuader, trouver un sujet, écrire, travailler à plusieurs, puis s’entraîner à l’oral à ne pas lire son texte de façon robotique et monotone mais au contraire essayer de le rendre vivant devant les autres élèves bienveillants… en s’enregistrant pour entendre souvent pour la première fois sa voix (et peut-être découvrir sa voie.. ;)).

Tout cela pour aboutir à l’enregistrement- dans une salle impressionnante prévue pour l’occasion avec casques, micros, fond vert et matériel audio adapté, à la DANE - de quatre émissions de web radio toutes différentes mais dont le thème était le même : défendre avec détermination une cause qui vous touche, ou loufoque, et convaincre vos auditeurs.

Les sujets vont de l’abolition des devoirs en passant par deux demandes venues du coeur : que les parents cessent de divorcer et que l’on parle davantage de l’anorexie au collège pour y sensibiliser les jeunes, mais aussi par la défense de nombreuses causes animales : pour que l’on cesse d’abandonner les chiens, pour que les braconniers ne tuent plus de rhinocéros en Afrique, que l’on arrête de broyer des poussins pour en faire des nuggets, et même un plaidoyer pour que les poissons rouges ne soient plus enfermés dans les bocaux.., sans oublier un texte engagé pour la survie de Dame Nature, d’autres encore pour la fin du racisme, des inégalités hommes/femmes, de la peine de mort..etc..

Les formes varient selon la personnalité des élèves : textes purement argumentatifs bien structurés, d’autres écrits et dits à deux (Albane et Zoé, Yannis et Clément, Camille et Faress, Agathe et Mathis) mais aussi quelques poèmes inspirants (Léo, Ilona, Jeanne) et de belles réflexions philosophiques (Marie, Elfie, Pia). Des plaidoyers tour à tour déconcertants, amusants, émouvants… bref, je félicite les élèves d’avoir joué le jeu en y mettant tout leur coeur.

Installez-vous confortablement, écoutez (montez parfois le son) et laissez-vous convaincre...

Je tiens personnellement à remercier Monsieur A. et Mme Bodin pour leurs encouragements dans les moments de doute, Mme Sinson pour le prêt du documentaire A voix haute qui a fortement inspiré les élèves en les aidant à comprendre le pouvoir de la parole, des mots.. et M. Joseph pour son accompagnement lors de mes premières séances de tâtonnement...

Bonne écoute à tous et bonne rentrée !

Bien à vous.

Mme Chalier