CNRD. Rencontre avec Mme Jacqueline Fleury, résistante et déportée.

par Fabrice Angevin

Jeudi 28 janvier, les élèves ont eu la chance de pouvoir rencontrer et d’échanger avec Mme Jacqueline Fleury, résistante dès 17 ans à Versailles au moment de l’occupation allemande du pays en juin 1940 et déportée avec sa mère en Allemagne en particulier à Ravensbrück le 15 août 1944.

Une nouvelle génération d’élèves du collège ont ainsi pu l’entendre expliquer son engagement ainsi que celui de sa famille (ses parents et son frère ont tous rejoint les rangs de la Résistance) et les conséquences sur leurs vies (son frère a échappé à l’arrestation et poursuivre la lutte contre l’Allemagne nazie tandis que ses parents et elle-même ont été arrêtés en juin 1944, torturés et déportés en Allemagne). Tous les membres de la famille ont eu la chance de se retrouver une fois la guerre terminée.

Les élèves ont pu prendre conscience des différentes actions entreprises par cette famille de résistants versaillais (diffusion de tracts et de journaux clandestins, fourniture de renseignements aux Alliés en Angleterre, accueil de résistants et d’émetteurs-radio dans leur appartement, participation directe aux combats de la Libération...) ainsi que des souffrances endurées au cours de la période de la Déportation.

En lien avec le thème du concours (Résister par l’art et la littérature), Mme Fleury a montré aux élèves les dessins que son frère avait réalisé dès les débuts de l’Occupation et qu’ils distribuaient dans les boites aux lettres de Versailles.

Dessin de Pierre Marié, frère de Jacqueline Fleury. Tract de leurs débuts dans la Résistance. in "Témoignage de Jacqueline Fleury, née Marié", Combats de femmes, 1939-1945, Paris, 2001, Autrement, page 143.

Mme Fleury a particulièrement apprécié la qualité des questions qui lui ont été posées et qui lui ont permis d’apporter tous les éclaircissements nécessaires à la compréhension qu’un tel engagement peut susciter.