Savoir lire la fiche d’un soldat français mort pour la France pendant la Grande Guerre

par Nicolas Prévost

Le Service Historique de la Défense (SHD) entrepose au château de Vincennes et dans différents sites en France une très grande quantité d’archives (380 km !) concernant l’armée française depuis le règne de Louis XIV.

Le site internet « Mémoire des hommes », établi par le SHD, propose un certain nombre de documents numérisés, accessible directement depuis chez soi.
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/article.php?laref=1

Parmi ces documents, les fiches des 1,4 million de soldats français morts pendant la Première guerre mondiale. Pour obtenir la fiche voulue, il faut renseigner le formulaire avec un certain nombre de critères (nom, lieu de naissance...) puis cliquer ensuite sur le logo avec l’œil sur la page avec les résultats :
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/base_morts_pour_la_france_premiere_guerre/index.php

Voici un exemple de fiche, celle de Gaston CHAQUIN (1896-1916), le plus jeune des Marlychois morts pour la France, et les explications pour lire correctement cette fiche :

NOM : nom de famille de la personne (ici CHAQUIN)

Prénoms : tous les prénoms dans l’ordre de l’état civil (ici Gaston Maurice André)

Grade : position dans l’armée, la plupart du temps comme ici soldat de 2ème classe

Corps : régiment auquel appartient le soldat au moment de sa mort (ici 67ème Régiment d’Infanterie)

N° matricule et classe : classe de recrutement à l’âge de 20 ans (ici 1916 car le soldat est né en 1896) et numéro de matricule pour l’identifier et le retrouver dans les registres matricules conservés aux archives départementales du lieu de recrutement, ici bureau de recrutement de Versailles

Mort pour la France le à : date et lieu du décès (ici 21 juin 1916 au Bois Firmin dans le département de la Meuse)

Genre de mort : façon dont le soldat a été tué, la plupart du temps, comme ici, « tué à l’ennemi » mais on peut trouver également « mort de maladie » ou bien « disparu » (cas très fréquent)

Né le à : date et lieu de naissance (ici né le 7 décembre 1896 à Versailles dans le département de Seine-et-Oise)

Département : département de naissance (attention, à cette époque, certains départements étaient différents d’aujourd’hui, par exemple les Yvelines faisaient partie de la Seine-et-Oise)

Jugement rendu le par le tribunal de : jugement attestant du décès au cas-où le corps du soldat n’a jamais été retrouvé (ce n’est pas le cas ici)

Acte ou jugement transcrit le à n° du registre d’état civil : transcription du jugement ou de l’acte de décès dans le registre d’état civil de la commune du dernier domicile (ici Marly-le-Roi) et non pas dans le registre d’état civil du lieu de décès (ici acte transcrit le 3 avril 1917 dans le registre d’état civil de Marly-le-Roi dans le département de Seine-et-Oise)