Le chant des partisans, Aragon

(actualisé le ) par Corinne RITTER

Le compositeur : Anna Marly est une jeune femme russe de 26 ans dont le père a été fusillé par les communistes lors de la révolution de 1917. Réfugiée à Londres pendant la 2è guerre, elle chante, en russe, pour la BBC et des groupes d’expatriés français.
Les auteurs : Maurice Druon jeune écrivain et son oncle, Joseph Kessel écrivain et journaliste célèbre, assistent un soir à l’une de ces représentations. Ils lui demandent l’autorisation d’écrire des paroles en français. C’est donc dans les bureaux de la France libre que naît ce chant
La chanson :
Le 30 mai 43, la chanteuse, Germaine Sablon la chante pour la 1ère fois à la BBC. Cette mélodie va servir d’indicatif de l’émission de la France libre. Largué par la Royal Air Force sur la France occupée, et écouté clandestinement, ce succès dont les paroles furent publiées dans Les cahiers de la Libération du 24 septembre 1943, se répand immédiatement dans les milieux de la Résistance et des Forces françaises de l’intérieur et devient l’hymne de la Résistance. Ecrit pour galvaniser les combattants, pousser à l’action les indécis, la chanson détaille les souffrances de la France, mobilise son courage et lui rend son honneur. Elle devient un signe de reconnaissance.
Le Chant des Partisans a donné lieu à de nombreuses interprétations, tout d’abord celle d’Anna MARLY, sa créatrice, puis Germaine Sablon, Johnny Hallyday, Jean Ferrat, Charles Aznavour, Joan Baez, Line Renaud… 10 minutes
A partir du manuel ou d’un texte du chant et des indications de l’émission les élèves devront présenter : - le contexte : 1943 : L’Europe est sous la domination nazie, la guerre dure depuis 1939
- Le titre : chant des partisans : une réflexion autour du mot partisan permettra de donner une définition (qui sera donnée par l’enseignant si les élèves ne trouvent pas eux-mêmes la signification.)
Puis le professeur fera écouter le chant aux élèves afin de leur faire comprendre que le texte, le poids des mots, et la musique ont la même importance et ne peuvent aller l’un sans l’autre, ils sont indissociables. Tout est fait pour montrer l’intensité de la situation Une seconde écoute peut s’avèrera souvent nécessaire : le professeur indiquera alors les différents tempos.
10 minutes
Sur le tableau il recueillera leurs impressions, les mots, les idées que cette écoute leur a suggéré. Une première analyse s’ensuivra : chant de combat, patriotique, appel à la lutte pour la liberté, un chant d’espoir et de fraternité, qui s’adresse aux peuples opprimés. Un tableau à double entrée sera alors réalisé .L’enseignant classera les thèmes et demandera que chaque élève dresse une liste des mots qui correspondent à ces thèmes (travail en autonomie)20 minutes
Il y aura alors mise en commun, à l’écrit les élèves devront lister tous les mots du même thème à l’oral l’enseignant expliquera la signification de ces mots et expressions
Combat, patriotisme, lutte « Ohé partisans, ouvriers, paysans » « mine », « collines » « sortez de la paille… » « entends-tu » c’est la France rurale, industrielle qui est interpellée, pour défendre sa liberté.
« alarme » il faut réagir
« connaîtra le prix du sang et des larmes » : Les Allemands vont payer pour le mal qu’ils ont fait à la France
« tueurs », « balle », « couteau », « saboteur », « dynamite » : tous les moyens sont bons pour vaincre, l’essentiel est de tuer le plus d’ennemis possible
« Ami si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place » nul n’est à l’abri de la mort mais la relève est là
fraternité « Ami » « frères » : celui à qui on peut tout dire et avec qui on partage tout et qui va être avec nous contre les autres
« camarades » : terme à connotation politique de gauche (communistes) et fraternelle

Peuples opprimés « cris sourds » : ceux des prisonniers torturés par les SS, des civils terrorisés par les bombes
« Pays qu’on enchaîne » : la France occupée
« haine, faim, misère » « on nous tue, on nous crève » sont les raisons qui poussent à résister
Ennemi « vol noir des corbeaux » : on fait allusion aux raids aériens des avions allemands, les « stukas », qui ont bombardé la France et, donc, ont poussé les civils Français sur les routes, en exode, le noir c’est la couleur de l’uniforme des SS, c’est la mort. Le corbeau est un charognard comme les allemands
« l’ennemi » « sang noir », Les paroles du Chant des Partisans ne citent jamais les Allemands mais tout le monde sait de qui on parle

Espoir « briser », « barreaux », « prison » : libération du pays, la fin de la répression
« grand soleil », la liberté retrouvée, la fin de la nuit et de la souffrance
- « Chantez », on chante, malgré l’obscurité l’occupation, la liberté est là, toute proche,

Puis les élèves seront invités à lire chacune des strophes à en trouver leur signification, ce travail se fera à l’oral
Strophe 1 : la situation est désespérée de la France mais il y a une lueur d’espoir, il faut réagir
Strophe 2 : appel à tous pour prendre les armes et tuer l’ennemi de quelle que façon que ce soit
Strophe 3 : la France souffre, ailleurs la paix est possible alors pourquoi pas en France ?
Strophe 4 : nul n’est à l’abri de la mort mais peu importe la relève est assurée.
10 minutes
Travail à faire :
Une étude comparative avec le texte de l’Appel du 18 Juin sera alors menée dans le but d’étudier l’Appel du 18 Juin 1939, 1er acte de la résistance française et de trouver les nombreuses similitudes avec les deux textes. A partir du manuel ou d’un texte distribué les élèves devront dresser remplir le tableau ci-dessous

Chant des partisans Affiche
Auteur Anna Marly, Druon et Kessel Général de Gaulle
Date 1943 1939
situation Strophe 1 et 3 France a perdu
Appel à résister, espoir Strophe 2 et 4 Je convie tous les français …dans l’espérance
Evaluation :
La couverture du chant des partisans sera présentée aux élèves qui devront
-  Faire une rapide présentation du chant : auteurs, compositeur, titre de la chanson, date
-  Retrouver les thèmes du chant à partir des éléments de la couverture :
-  Exemple : peuple opprimé : chaînes

Au-delà de la chanson :
-  Travail avec le professeur de français : dans le cadre du programme de français soit autour des deux auteurs Maurice Druon et Joseph Kessel : leur vie, leur œuvre, leur engagement. Dans le cadre de l’histoire des arts une analyse pus littéraire du texte pourra être demandée (champs lexicaux, forme du chant, structure..)
-  Séquence avec le professeur de musique : Analyse musicale d’une autre version chantée par Yves Montand, Johnny Halliday …( instruments, tempo et rythme)
-